Digitale Ausgabe

Download
TEI-XML (Ansicht)
Text (Ansicht)
Text normalisiert (Ansicht)
Ansicht
Textgröße
Originalzeilenfall ein/aus
Zeichen original/normiert
Zitierempfehlung

Alexander von Humboldt: „Lettre de Humboldt à J.-C. Delamétherie, sur la composition chimique de l’Atmosphère“, in: ders., Sämtliche Schriften digital, herausgegeben von Oliver Lubrich und Thomas Nehrlich, Universität Bern 2021. URL: <https://humboldt.unibe.ch/text/1799-Lettre_de_Humboldt_composition-1> [abgerufen am 05.02.2023].

URL und Versionierung
Permalink:
https://humboldt.unibe.ch/text/1799-Lettre_de_Humboldt_composition-1
Die Versionsgeschichte zu diesem Text finden Sie auf github.
Titel Lettre de Humboldt à J.-C. Delamétherie, sur la composition chimique de l’Atmosphère
Jahr 1799
Ort Paris
Nachweis
in: Journal de physique, de chimie, d’histoire naturelle et des arts 5:3 [= 48:3] (Ventôse an 7 [Februar/März 1799]), S. 189–201.
Postumer Nachdruck
Humboldt. Correspondance inédite scientifique et littéraire, herausgegeben von Jean Bernard Marie Alexandre Dezos de La Roquette, 2 Bände, Paris: E. Ducrocq 1865/1869, Band 1, S. 3–13 und S. 394–402.

Die Jugendbriefe Alexander von Humboldts 1787–1799, herausgegeben von Ilse Jahn und Fritz G. Lange, Berlin: Akademie 1973, S. 649–650.
Entsprechungen in Buchwerken
Alexander von Humboldt, Versuche über die chemische Zerlegung des Luftkreises und über einige andere Gegenstände der Naturlehre, Braunschweig 1799, S. 150–176.
Sprache Französisch
Schriftart Antiqua
Identifikation
Textnummer Druckausgabe: I.91
Dateiname: 1799-Lettre_de_Humboldt_composition-1
Statistiken
Seitenanzahl: 13
Zeichenanzahl: 38252

|189|

LETTRE DE HUMBOLDTA J.-C. DELAMETHERIE, Sur la composition chimique de l’Atmosphère.

J e me hâte de vous communiquer les tableaux météorologiquesqui contiennent les résultats de mon travail sur l’atmosphère.Comme vous vous êtes proposé de donner, dans la suite, unextrait de cet ouvrage duquel je me suis occupé depuis plusieursannées, je me borne à vous exposer les principaux résultats quemes expériences semblent présenter. Les travaux d’Ingenhousz, Landriani, Scherer et d’autres physiciens célèbres n’indiquent laquantité d’oxigène contenu dans l’atmosphère, qu’en degrés del’échelle eudiométrique de Fontana. Ils n’ont pas réuni les recher-ches sur l’élasticité, la température, l’humidité, l’électricité etla transparence de l’air à celle de sa pureté. Pour connoître à fondles divers changemens qui s’opèrent dans cet immense labora-toire, j’ai cru qu’il seroit indispensable d’entreprendre un travailauquel contribueroient tous les instrumens météorologiquesconnus jusqu’à ce jour; j’ai aussi cru qu’il ne falloit pas (telqu’on l’a fait jusqu’ici) analyser l’air à des époques fixes, maisqu’il vaudroit mieux surprendre la nature sur le fait et décom-poser l’air atmosphérique aussi souvent que les nuages se formentet qu’ils se dissolvent. Toutes les expériences contenues dans les tableaux ci-joints(leur nombre est au-delà de douze cents) ont été faites à Salz-bourg, dont j’ai trouvé la latitude par deux sextants 47° 48′(les géographes l’indiquent jusqu’ici 47° 44′) longitude 30° 39″élevation au-dessus du niveau de la mer 217 toises. |190| La décomposition de l’atmosphère, pour en évaluer la quan-tité d’oxigène, se fonde sur la méthode que j’ai exposée dansmon Mémoire sur le gaz nitreux et ses combinaisons chimiques.Cette analyse se fait par les moyens combinés du gaz nitreux,de l’acide muriatique oxigéné, et de la solution du sulfate defer. Le maximum de l’erreur monte à 0,003 d’oxigène; limitequi a été constatée par un grand nombre d’expériences faitesconjointement avec Vauquelin et Tassaert. Toutes mes observations semblent prouver que l’eau joue lerôle le plus important dans la composition de l’atmosphère. J’ai vupresque constamment diminuer la quantité d’oxigène, lorsque lacouleur bleue du ciel disparoît, et que, par une action chimiquedont nous ignorons les causes et l’effet, la voûte azurée se couvrede nuages; si, au contraire, le cyanomètre monte du 7e. au 20e.degré, et que les nuages se dissipent, ou que l’air dissolve lesvapeurs aqueuses, alors la pureté de l’atmosphère augmente.La formation de la neige, et sur-tout celle de la grêle accom-pagnée d’une électricité négative, absorbe une grande quantitéd’oxigène. La fonte de la neige, au contraire, en augmente laquantité, l’eau de neige étant une eau fortement oxigénée.La plus grande pureté de l’atmosphère (c’est-à-dire le maximum d’oxigène) a été observée pendant les brouillards qui fontvarier l’électromètre du positif au négatif. Je ne vous citeraiqu’un exemple tres-frappant. Depuis le 1er. jusqu’au 3 février, il tomba beaucoup de neigeet de pluie, il n’y eut que 0,267 d’oxigène; le soir, au 3, lesnuages se dissipèrent, le bleu du ciel reparut, et la quantitéd’oxigène augmenta de 0,007. Le 4, cette augmentation étoitencore plus marquée; l’eudiomètre monta à 0,284, mais bientôt,dans les hautes régions, des nuages commencèrent à se former,le bleu disparut, il y eut une perdition d’oxigène de 0,052.Ce changement annonça l’approche de la pluie; elle tomba àverse à dix heures du soir. Je courus à l’appareil pneumatique,et je trouvai encore 0,005 de moins, l’air étoit à 0,267. Dans lanuit du 4 au 5, les vapeurs furent résoutes dans l’air; à 8 heuresdu matin le bleu parut à travers les nuages, aussi l’air avoit-ilaugmenté de 0,015 d’oxigène. Le vent parut amener d’autrescouches d’air encore plus pur, la neige fondant sur les hautesAlpes. Le soir, le vent ne soufflant plus, des nuages se formè-rent, il n’y eut, au lieu de 0,282, que 0,272 d’oxigène dans l’at-mosphère. Le 6, pluie en abondance et 0,264 d’oxigène; l’eudio-mètre tomba jusqu’au 13 à 0,259; mais, pendant la nuit, tousles nuages disparurent, et en 16 heures l’air gagna 0,013 d’oxi-gène, il étoit à 0,272. Le 14 au matin, nuages qui indiquent |191| l’approche de la neige, eudiomètre 0,262; bleu du ciel jusqu’au17, eudiomètre 0,284; donc une augmentation de 0,022. Le 18,brouillard épais et 0,290 d’oxigène. Le 19, neige en abondance,aussi l’eudiomètre tomba-t-il jusqu’à 0,272. Le 20, la formationde la neige occasionna une absorption d’oxigène encore plusforte, l’air n’étoit plus qu’à 0,265. Le 25, bleu du ciel, eudio-mètre 0,274. Le 22 même à 0,278. Pour prouver combien ces loissont constantes, je n’indique que les jours, dans chaque mois,qui prouvent l’influence de la formation des nuages dans la com-position chimique de l’atmosphère.
  • Novembre. 18. 19. 22. 23. 25.
  • Décembre. 2. 6. 7. 8. 12. 18. 21. 22. 24—26. 29. 30. 31.
  • Janvier. 5—3. 5—8. 12. 17—20. 22—31.
  • Février. 5—17. 18—23. 26—28.
  • Mars. 1—3. 7. 8. 10—12. 14—17. 20. 21. 23—30.
  • Avril. 2—5. 10. 14. 16. 17.
Dans les 589 fois que j’ai analysé l’air, je n’ai trouvé que sixà sept jours (le 20 novembre, 4. 10 janvier, 24 février et 19 mars)qui semblent faire une exception à la loi générale; mais aussi il nefaut pas s’étonner que n’ayant trouvé qu’une seule cause de l’aug-mentation de l’oxigène dans l’atmosphère, les grands phénomènesmétéorologiques ne se laissent pas tous réduire à celle-ci. Les expériences de Réad, annoncent une combinaison entrel’oxigène et l’électricité. Nous ignorons encore si la charge élec-trique de l’atmosphère influe sur sa pureté. Je me doute très-fortque chaque fois que l’eudiomètre tombe, pendant la formationdes nuages, l’eau se compose de deux substances aëriformes: leseaux de neige et de pluie étant très-chargées d’oxigène, il se peuttrès-bien que les vapeurs, pendant qu’elles se précipitent de l’airqui les tenoit en dissolution et qu’elles deviennent concrètes(agissant sur l’hygromètre) s’emparent de la quantité d’oxigène quenous trouvons de moins dans l’atmosphère; il se pourroit mêmeque les vesicules d’eau, qui forment les nuages, aient des atmos-phères d’un air plus oxigéné. La fonte de la neige peut souvent induire en erreur dans l’ana-lyse de l’air des hautes montagnes. Cet air, généralement plusimpur que celui de la plaine, est plus riche en oxigène lorsquela neige fond dans les Hautes-Alpes, et qu’au contraire les con-trées plus basses en sont dépourvues. Buch recueillit de l’air du Geisberg, à 3890 pieds d’élevation; je trouvai cet air, comme jem’y attendois, de 0,026 d’oxigène plus impur que celui de laplaine. Au printems, cette différence diminua jusqu’à 0,007, lors-que la neige fondit sur la cîme de la montagne. Le 11 mars, |192| cette même raison rendit cette différence tout-à-fait insensible,l’air de la plaine étant à 0,264 d’oxigène. Il y a deux raisons qui rendent insensible, très-souvent, l’aug-mentation de l’oxigène, causée par la fonte de la neige: l’uneest la formation des nuages qui accompagne un dégel total;l’autre est l’action de la terre ou de l’humus sur l’air. Aussitôtque la neige disparoît, la surface de la terre, fortement hu-mectée, commence à s’oxider; cette formation d’azote est prouvéepar les expériences contenues dans mon Mémoire sur les terressimples. Ainsi que les physiciens indiquent le maximum et le minimum de l’élasticité de l’air observée sous une latitude donnée; je pensede même qu’il est nécessaire de déterminer les extrêmes, entre les-quels balance la pureté de l’atmosphère. Depuis novembre jusqu’enavril, 1797, j’ai vu monter l’eudiomètre jusqu’à 0,290, et des-cendre jusqu’à 0,236. Vous voyez par-là qu’il s’en faut de beau-coup que l’air atmosphérique contienne constamment 27 à 0,28d’oxigène. Je doute même très-fort qu’il y ait beaucoupd’endroits, dans la zone tempérée, dans lesquels le terme moyende la pureté de l’air monte au-delà de 0,275. Pendant les144 jours que j’observai, je n’ai trouvé que sept fois au-delà de0,281 d’oxigène. Les termes moyens furent en
  • Novembre0,256.
  • Décembre0,268.
  • Janvier0,275.
  • Février0,272.
  • Mars0,269.
  • Avril0,272.
Donc le terme moyen des six mois 0,268. Si l’on pouvoit êtresûr qu’Ingenhousz, Fontana, Lichtenberg et d’autres physicienseussent travaillé avec un gaz nitreux qui, analysé au moyen del’acide muriatique oxigéné et du sulfate de fer, n’eût donnéqu’un résidu de 0,15 d’azote, j’évaluerois le terme moyen de lapureté de l’air de Vienne à 0,265; de Gottingue à 0,266; Londres 0,269; Florence 0,253; Delft 0,270. Mais la nature de l’eau dontces physiciens se sont servis peut causer des erreurs dans un calculfondé sur des expériences faites à l’eau distillée. Mais l’air atmosphérique ne contient-il que de l’oxigène, del’azote et de l’acide carbonique? Pourquoi ne trouvons-nous pasl’hidrogène qui se dégage sur la surface du globe, et qui passe versles hautes régions? Nous ne connoissons aucun moyen chimiquede séparer une petite quantité d’hidrogène de l’azote; s’il étoitpossible de soustraire toute eau à l’air, des coups électriques |193| passant par le gaz azote et formant de l’ammoniaque (au cas qu’il s’y trouve de l’hydrogène et de l’azote) indiqueroient l’impu-reté du dernier; mais cette même électricité décomposant l’eau,on ne sauroit avoir de la confiance à cette methode de décou-vrir l’hidrogène. L’atmosphère se rapprochant à l’état d’unecombinaison chimique, l’hidrogène, malgré sa légéreté, seraretenu tout aussi bien par l’azote que l’acide carbonique, que,malgré sa pesanteur, nous découvrons dans les hautes régionsdes nuages. S’il est prouvé un jour que chaque molécule d’azoteest combinée avec un peu d’hidrogène, on n’aura plus besoind’aller à la poursuite de ces immenses couches d’hidrogène quel’on se plaît à admettre dans les hautes régions pour expliquerles phénomènes des pluies électriques. Les tableaux ci-joints vous présentent en même temps la marchede tous les instrumens météorologiques. Je dois me borner pourle moment à ne vous dire que ce qui est nécessaire pour l’expli-cation de la valeur des nombres donnés. L’échelle barométriqueest en lignes du ci-devant pied-de-roi; mon loisir ne m’a pas permisde réduire toutes les hauteurs aux mesures nouvelles. Les élasti-cités sont réduites à 10 degrés du thermomètre de Réaumur. Laplus grande hauteur barométrique a été isochrone à Salsbourg et Marseille; phénomène assez frappant pour la météorologie. Lebaromètre étant au premier endroit le 21 janvier 328,8 de ligne;au deuxième, le 20 et 23 janvier, à 342 lignes. L’humidité a étémesurée par les deux hygrométres à cheveux et à baleine. Lepremier indique les degrés de Saussure; le second ceux de Deluc.Celui-ci étant beaucoup plus sensible pour les grandes humiditésque le premier, il a été observé chaque fois que celui de Saussure montoit au-delà de 85 degrés. La neuvième colonne annonce l’humidité réelle, c’est-à-dire, lesdegrés observés à l’hygromètre de Saussure, réduit à la tempé-rature de dix degrés. Cette réduction pénible a été calculéeassez rigoureusement d’après les principes que Saussure a exposésdans son excellent Essai d’hygrométrie, pag. 87 et 181. Le 2 avrilla secheresse de l’air monta à 46° 8′. J’ignore si jamais hygromètrede Saussure est descendu plus bas; le maximum de la secheresseobservé par Saussure n’étoit que de 51 degrés. La 10e. colonne indique la charge électrique de l’atmosphèreexprimée en lignes d’après la divergence de l’électromètre de Saussure. Je n’ai pas voulu me servir de celui de Benet, parcequ’il se dérange trop souvent et qu’il cause des erreurs par satrop grande sensibilité. Le conducteur de quatre pieds de longfut constamment armé d’amadou enflammé, d’après la methodede Volta. L’électricité atmospherique étoit constamment positive; |194| je ne la vis négative que pour quelques instans dans le temps degrêle, de brouillard et de neige. Les neiges qui tombent à grosflocons et les pluies odoriférantes du printemps, présentent sou-vent un phénomène très-extraordinaire et peu observé jusqu’ici.L’électricité y passe du positif au négatif, de la même manière que Lampadius a trouvé que, pendant l’orage, deux ou trois coupsde tonnerre positifs, varient avec deux ou trois négatifs. Le5 février, l’atmosphère étoit souvent négative, quoique le cielrestât sans nuages et azuré. La transparence de l’air fut mesuréed’après la chaîne des Hautes-Alpes, qui tantôt se présenta, tantôtdisparut à mes yeux. Une grande humidité de l’air n’est que tropsouvent accompagnée d’une très-grande transparence; d’un autrecôté, il est des vapeurs très-visibles qui n’influent aucunementsur l’hygromètre, tel que je l’observai à Paris, le 26 thermidor,où, pendant la brume, l’air diminua de 0,015 d’oxigène; l’hygro-mètre de Saussure étant à 66°. Il auroit été très-intéressant de réuniraux expériences chimiques et physiques sur l’air, des recherchesdiurnes sur la réfraction terrestre; je fis même ériger à cet effetun signal à une hauteur de 3900 pieds; mais les nuages ne per-mirent que rarement de le voir, et les instrumens astronomiquesdont je me sers en voyageant ne donnent qu’une certitude de 15″.Ce seroit avec le cercle dont Borda a introduit l’usage dans l’as-tronomie que l’on pourroit exécuter un grand et beau travail surles réfractions; jamais on ne parviendra à des résultats certains,à moins que le chimiste et le physicien ne se réunissent au géo-mètre, et que ce dernier ne néglige plus la propriété chimiquede l’air, son humidité, sa charge électrique, etc. L’idée de mesurer la force du soleil m’a été suggerée par unphysicien célèbre, Buch. On prend la différence des thermo-mètres à l’ombre et au soleil. Il est étonnant de voir que pendantdeux jours, où la voûte du ciel paroît également azurée et dé-nuée de vapeurs concrètes, la force du soleil soit aussi différente.La propriéte de la lumiére de dégager le calorique dans l’atmos-phère, tient à une action chimique, sur laquelle nous devons con-fesser notre ignorance. A Marseille, par exemple, le 14 et 19brumaire présentoient un ciel également pur; le 14 la force dusoleil étoit de 4° 5′ \( \frac{1}{2} \), sa hauteur 31° 27′; le 19, la force dusoleil 6° 2′, sa hauteur 29° 58′. Par le cianométre que Saussure abien voulu me communiquer, j’ai trouvé la couleur bleue du ciel,pendant les deux jours au zenith, 23 degrés, la quantité d’acidecarbonique qui est quelquefois indiquée dans la colonne. L’étatdu ciel a été mesuré par mon antracomètre, ou tube d’ab-sorption. |195|

ATMOSPHÈRE.

NOVEMBRE 1797.
JOURS. Heures. Eudiomè-tre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparented’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempér. Electro-mètre. ETAT DU CIEL.
l’hygr. de Saussure. l’hygr. de Deluc.
18 11 m. 109. 0,256. 318 3. +8. 84. 47,8. 79. +0,5. Clair, bize foible.
.. 8 s. 115. 0,239. 317,8. +5. 96. 72,5. 82. ...... Couv. pl. assez forte.
19 11 m. 112. 0,247. 316,1. +3. 94. 67,6. 70. ...... Brouill. mais foible.
.. 8 s. 114. 0,242. 316,1. +4. 95. 69,7. 75. ...... Couv. pl. mais transpar.
20 8 s. 111. 0,250. 316,8. +2. 87. 52,5. 64. +1,4. Couv. première neige.
21 3 s. 110,5. 0,251. 316,8. +1. 93. 65,4. 69. ...... Couv. campag. couv. d’unecouc. de neige très-mince.
22 10 m. 107. 0,261. 317,7. +4. 82. 45,6. 67. ...... Azuré, clair, f. de neige
.. 3 s. 103,5. 0,272. 316,2. +0,2. 98. 80. 73. +1,0. Azuré, aci. carb. 0,009.
.. 10 s. 107,5. 0,260. 315,9. +1. 84. 47,8. 64.
23 9 m. 110. 0,253. 318,5. +3. 78. 41,8. 65. +2,8. Il se forment des nuages deneige. Acide carb. 0,006.
.. 2 s. 109. 0,256. 317,7. +6. 84. 47,8. 73. ...... Azuré entre des nuag. épars
.. 6 s. 106. 0,264. 319,3. +3. 92. 63. 71. ...... Clair, très-transparent.
24 4 s. 106. 0,264. 321,1. +6. 81. 44,5. 64. ...... Clair.
25 3 s. 107,5. 0,260. 322,3. +8. 78. 41,8. 73. +0,2. Tout couv. mais très-trans-parent. Acide carb. 0,009.
.. 5 s. 108. 0,259. 322,8. +7. 96. 72,5. 89. ...... Pluie.

DÉCEMBRE 1797.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparen.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
2 2 s. 110. 0,253. 318,6. +8. 79. 42,7. 75. ...... Assez clair.
3 3 s. 112. 0,247. 319,1. +4. 90. 59. 77. ...... Des nuages se forment, pluie,acide carbonique 0,014.
4 4 s. 111. 0,250. 324,6. +2. 81. 44,5. 65. +2,5. Azuré, entre des nuag. épars.
5 4 s. 112. 0,247. 324,3. +7. 78. 41,8. 71. ...... Couvert, un peu de pluie; maistrès-transparent.
6 9 m. 113. 0,245. 323,7. +5. 82. 45,6 72. ...... Pluie avec grêle.
7 1 s. 114. 0,242. 322,2. +3. 85. 49. 69. —3,5. Couv. pl. grêle et neige ensem-ble à 10h. eud. 116=0,236 oxig.
8 7 s. 109,5. 0,254. 323,4. +0,8. 84,5. 48,2 63. ...... Clair azuré.
9 10 s. 112. 0,247. 319,0. +3. 95. 69,7 74. ...... Clair.
10 10 s. 110. 0,253. 318,5. +0,8 90. 59. 64. +1,3. Clair.
11 10 s. 107. 0,261. 318,9. —1,5. 99. 84,5. 72. ...... Clair, terre gelée.
12 12 m. 111. 0,250. 318,6. +3. 85. 49. 67. ...... Couv. la neige se forme, les Alpes blanchissent.
13 10 m. 111,5. 0,249. 319,7. +1. 98. 80. 74. ...... Couvert, transparent.
14 10 m. 108. 0,259. 317,6. +0,8. 98. 80. 85. +4.. Brouillard très-épais.
15 10 s. 110,5. 0,251. 323,0. +1,5. 92. 63. 72. ...... Nuages épars, bleus.
16 10 s. 109. 0,256. 323,7. +2. 75. 39. 62. ...... Azuré, nuages élevés.
17 4 s. 105. 0,267. 322,6. +6. 72. 36. 64. ...... Azuré, soleil, l’air très-trans-parent.
18 12 m. 107,5. 0,260. 324,5. +5. 78. 41,8. 66. ...... Le ciel commence à se couvrirde nuages.
19 9 m. 107,5 0,260. 325,6. —1,5. 100. 95. 74. +2,2. Brouillard épais qui tombe engouttes.
.. 10 s. 106. 0,264. 326,1. —0,8. 100. 95. 72. ...... Idem.
20 9 m. 105. 0,267. 326,1. —3. 100. 95. 68. +3.. Idem.
21 9 m. 105,5. 0,265. 324,2. —4. 96. 72,5. 64. +2,5. Azuré, vapeurs légères.
|196|
Suite de DÉCEMBRE 1797.
JOURS. Heures. Eudiomètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent. d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar la températ. Electro-mètre. ETAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
.. 10 m. 104,5. 0,268. 324,3. —2. 95. 69,7. 67. .... Azuré, sol. aci. carb. 0,016.
.. 11 s. 105. 0,267. 324,3. —1,2. 96. 72,5. 72. +3. Vent froid, vapeurs.
22 9 m. ..... ...... 324,0 +0,5. 97. 74. 75. +2. Vent froid, nuages de neigetrès-bas.
.. 12 m. ..... ...... 323,6 +0,5. 97,1. 75. 75. +1,8. Brouillard élevé.
.. 3 s. 99. 0,284. 323,6. +0,3. 100. 95. 72. +0,8. Brouill. le plus épais de tous.L’élec. va souv. du + au —.
.. 9 s. 104. 0,270. 323,5. +0,5. 96. 72,5. 74. +0,2. Point de brouill. Ciel couv.de nuages. Il neige.
23 9 m. ..... ...... 322,2. —1. 90,5. 60. 66. +0,8. Couv. Acide carb. 0,005.
.. 2 s. 100. 0,281. 321,5. +0,3. 91. 61. 65. ..... Azuré, mais des vapeurs dansles hautes régions du ciel.
.. 9 s. 100. 0,281. 320,6. +1,5. 89. 58. 69. ..... Azuré, les vap. ont disparu.
24 8 m. ..... ...... 321,8. —2. 91. 60. 73. +0,5. Il gèle, mais la f. des neig. s’an-nonce. Nuages très-bas.
.. 2 s. 101,5. 0,277. 322. 0,3. 91,4. 62. 66. +1. Un peu couv. assez transp.
.. 10 s. 105,5. 0,266. 323,8. +1. 91,1. 60. 62. +0. Pluie avec un peu de grèle.
25 2 m. 106,5. 0,262. 323,9. 0. 89,5. 58. 67. +0,8. Un peu de neige.
.. 2 s. 105,5. 0,266. 326. —1. 95,4 71. 68. ..... Neige abond. Barom. à 9 h.du soir, 327,4.
26 9\( \frac{1}{2} \) m. ..... ...... 328,4. —1,5. 89,7. 57,5. 65. +1. Nuages très-élevés. Vapeursinfiniment transparentes.
.. 2 s. ..... ...... 328. —1. 89,8. 58,5. 65. ..... Id. Un peu de soleil pâle, saforce, 7°.
.. 4 s. 108. 0,259. 327,3. —1,5. 91,2. 61,3. 67. +0,5. Couvert.
.. 8 s. ..... ...... 328,1. —4. 64,3. 68. 64. ..... Azuré, étoiles scintillantes.
27 12 m. ..... ...... ..... +1,3. 84,5. 48. 63. ..... Nuages épais tout couvert.
.. 4 s. 104,5. 0,268. 326,2. +4. ..... ..... ..... +5,5. Pluie odoriférante, tiède sedécomposant en brouillard,E. changeant de + en —.
28 4 s. 106. 0,264. 324,6. +1,5. 94. 67,5. 74. +1,2. Dégèle, nuage pais, ourag.pend. la n. avec force neige.
29 3 s. 102,5. 0,275. 321,9. +2,5. 97. 74. 78. —2. Fonte des neiges, ouraganpendant la nuit.
30 5 s. 105. 0,267. 316,4. +4. 96,5. 73. 84. +0,3. Nuages bas, ourag. la nuit.
31 8 s. 106,5. 0,262. 316,2. +2. 94. 67,5. 74. +2,4. Neige tombante en abondan.interrompue par des pluies,ouragan pendant la nuit.
—20

JANVIER 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
1 12\( \frac{1}{2} \) m. 107. 0,261. 317,3. +2. 94. 67,6. 72. +2,5. Neige abond. ciel couvert.
2 8 m. 109. 0,256. 317,2. +2,5. 96. 72,5. 75. —18. Neige mêl. de pl. et de grêl.des momens de dégèl.
+ 1,5.
.. 2 s. 108,5. 0,257. 318. +1. 93. 65,4. 72. +1. Calm. moins couv. peu de dég.
3 11 m. 106. 0,264. 321. +1. 83,8. 46,2. 65. ..... Des h. nuages, très-transpa-rens, un peu azurés.
.. 5 s. 108. 0,259. 321,2. +0,5. 88,5. 55,2. 69. 0. Des nuages de neige se form.l’air a perdu la transparence.
4 8 m. ..... ...... 323,2. —0,3. 94. 67,6. 71.
.. 3 s. 109. 0,256. 323,7. —2. 81. 44,5. 61. +2. Azuré, très-transpar. Forcedu soleil 8°.
5 3 s. 108,5. 0,257. 321,2. +3. 80,5. 43,7. 66. +0,8. Un peu couv. très-transpar.Le dégèl s’annonce.
|197|
Suite de JANVIER 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.après. Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ETAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
6 9 m. ..... ...... ..... +1,5. 98. 80. 78. +2. Il neige, mais la neige fondtout de suite.
.. 3 s. 105. 0,267. 319,2. +1. 98. 80. 77. ..... Idem.
7 3\( \frac{1}{2} \) s. 104\( \frac{1}{2} \). 0,269. 320,5. +0,3. 88. 55. 68. 0. La nuit b. de neig. Elle fond lejour. Nord-ouest très-fort.
8 10 m. ..... ...... 321,7. ±0. 94. 67,6. 72. +3. Il neige beaucoup à gros flo-cons.
.. 3\( \frac{1}{2} \)s. 103,5. 0,272. 322,9. ±0. 92. 63. 70. +2. Il neige, mais moins.
.. 7 s. ..... ...... 322,7. ±0. 91,8. 62,5. 69. ..... Plus de neige, couvert.
9 3 s. 109\( \frac{1}{2} \). 0,254. 322. —2. 94,1. 68. 65. ±0. Bleu entre des nuages.(Ouragan à Trieste).
10 12\( \frac{1}{2} \) m. ..... ...... 323,2. +0,8. 88,2. 56. 69. +0,5. Assez bleu.
.. 2 s. ..... ...... 323,2 +0,8. 88. 55,5. 69. ..... Idem.
.. 4 s. 110,5. 0,251. 323,2 —5. 89,1. 58. 59. ..... Idem.
.. 6 s. ..... ...... ..... —6. 91,3. 62. 58. ..... Idem.
11 10\( \frac{1}{4} \) m. .... ...... 323,9. —3,5. 94. 67,5. 63. +0,8. Vap. dans les haut. régions.
.. 4 s. 108,5. 0,257. ..... —4. 89,5. 58. 61. +0,4.
12 9 m. 106. 0,264. 323,2. —6. 87,8. 54,5. 56. ..... Azuré.
.. 12\( \frac{1}{2} \) m. ..... ...... ..... —4. 88,2. 56. 60. +0,5. Id. à 6 h. hygr. 59. ther. — 5.
13 9 m. ..... ...... 322,3. —5,5. 89. 57. 58. +2. Moins azuré, mais très-trans-par. Force du soleil, 4°, 3.
.. 10 s. 111,5. 0,249. 322,4 —8,5. 92. 63. 55. ..... Etoiles scintillantes.
14 3 s. 108. 0,259. 322,6 +0,2. 74. 38. 57. +1,5. Azuré très-transparent.
.. 10 s. 106,5. 0,262. 322,3. +1. 87. 52. 50. ..... Dégèl, brouillard léger.
15 10 m. ..... ...... 322,2. +5. 80. 43,6. 70. ..... Tempête pendant la nuit, dé-gèl, pluye.
.. 3 s. ..... ...... 322,2. +6. 84. 47,8. 74. ±0. Dégèl très-fort.
.. 10 s. 106,5. 0,262. 322,3. +2,5. 99. 84,5. 89. ..... Pluie, brouillard.
16 12 m. ..... ...... ..... +7,5. 91. 61. 85. +1,5. Azuré, dégèle, vent doux.Force du soleil, 7°.
.. 8 s. 105. 0,267. 322,1. +1,5. 94. 66,5. 72. ..... Dégèle général.
17 9 m. ..... ...... 321,4. +3. 80. 43. 65. ..... Gelée blanche, vent.
.. 1 s. ..... ...... 321,3. +5. 78. 41,8. 68. +0,8. Couvert.
.. 9 s. 108. 0,259. 321,1. +1. 91. 60. 67. ..... Couv. les nuages se dissip.
18 3 s. 105. ...... 320,8. +4,5. 82. 45. 69. +2,5. Dégèl, vent doux, azuré.
19 10 s. 107. 0,267. 323,7. +0,3. 95. 71. 70. +1,5. Dégel, mais des nuages seforment.
20 7 s. ..... ...... 327,8. +4. 92,5. 64. 77. +1. Dégèl, couvert.
.. 10 s. 108,5. 0,259 328,2. +3. 92,5. 64. 75. ..... Couvert.
21 9 m. 103,5. 0,26 28,8. +0,5. 97,3. 76. 73. ..... Dégèl avec un brouillard très-épais.
.. 3 s. 101. 0,278. 328,2. +1,4. 97,1. 75. 76. ..... Brouillard.
.. 10 s. ..... ..... 328,2. ±0. 82. 45,6. 62. .....
22 12 s. 102,5. 0,273 327. +1. 92. 63. 68. +3,5. Azuré. Force du soleil, 8°.
.. 7 s. 106. 0,264 324,8. —0,8. 93. 65,4. 69. —4,5. Brouillard épais.
23 9 m. ..... ..... 325,7. —4. 97,5. 78. 67. ..... Couvert.
.. 4 s. ..... ..... 326,8. +1. 95,5. 70. 73. +3. Un peu de neige. Les nuagesse dissolvent.
.. 10 s. 100. 0,281. 327,6. —0,8. 99,1. 86. 75. ..... Azuré.
24 3 s. 102. 0,276. 324,2. +3. 73. 37. 60. +1. Azuré. force du soleil, 5°.
.. 10 s. ..... ..... 317,7. —3. 89. 57. 62. ..... Gelée.
25 10 m. 104. 0,270. 321,8 +2. 80. 43. 64. +1. Des nuages de neige très-épaiscouvrent le ciel.
.. 3 s. ..... ...... 321,4. +2,5. 88. 55. 70. ..... Couvert.
.. 10 s. 99,5. 0,282. 322,7. —1. 90. 59. 65. ..... Il tombe de la neige à gros flo-cons qui ſond en tombant.
26 11 m. ..... ..... 325,2. ±0. 97. 74. 72. +0,8. Azuré.
.. 2 s. 98,5. 0,286 325,2. —0,2. 84. 47,8. 63. ..... Bleu, mais nuages épars.
.. 10 s. 100,5. 0,280 325,3 —4. 99. 84,5. 65. ..... Azuré.
|198|
Suite de JANVIER 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigé.par latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
27 8 m. 97. 0,290. 324,6. —10. 82. 45,6. 48. +1,5. Azuré, très-transparent.
.. 2 s. ..... ...... 324,9. —2. 85. 49. 60.
.. 3 s. 100. 0,281. 324,1. —3,5. 88. 55. 62. ..... Idem.
.. 10 s. 105. 0,267. 324,3. —9. 94. 67. 57. ..... Idem.
28 8 m. 100. 0,281. 325. —9,8. 80. 43. 48. +0,8. Bleu transparent.
.. 1 m. ..... ...... 325,1. —3. 83. 46,2. 58. ..... Couvert, mais transparent.
.. 3 s. ..... ...... 325,1. —1,5. 80. 43. 57. ..... Couvert.
.. 7 s. ..... ...... 324. —5. 89. 57. 60. ..... Moins couvert.
.. 10 s. 102. 0,276. 324,7. —6. 82. 45,6. 53. ..... Bleu.
29 8 m. 103,5. 0,272. 323. —8,8. 93. 65,4. 57. +4,5. Bleu, très-transparent.
.. 12 s. ..... ...... 322,2. —3. 87. 52,5. 61. +3.
.. 4 s. 104. 0,270. 321. —3. 88. 55. 62. ..... Bleu; il se forment des nuag.
.. 10 s. 106. 0,264. 319,8. —7. 92. 63. 57. ..... Légèrement couvert.
30 10 m. 103. 0,274. 320. —0,5. 76. 40. 56. ..... Tempêré pendant la nuit,bleu très-transparent.
.. 3 s. 102. 0,276. 319,7. +0,8. 77. 40,9. 59. +2. Idem.
.. 10 s. 99. 0,284. 320,3. —2. 70. 34,3. 51. ..... Azuré.
31 9 m. 103. 0,274. 320,8. —1,3. 80,5. 44. 60. +1. Couvert.
.. 10 s. 104. 0,270. 319.5. +2,5. 88. 55. 68. ..... Couvert, pluie.

FÉVRIER 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
1 9 m. ..... ...... 322,7. +4. 94. 67,6. 78. +4,5. Les nuages se dissolv. vap.
.. 10 s. 103. 0,274. 323,3. +3. 81,5. 45. 66. ..... Dégèl, très couvert.
2 3 s. ..... ...... 323,9. +4. 77. 41. 65. +1. Couv. il neige, très-transp.
.. 10 s. 105. 0,267. 325,3. +1,5. 86. 50. 67. ..... Couvert, pluie.
3 8 m. 103,5. 0,272. 324,8. +1,5. 92. 63. 69. ..... Dégèl, couvert.
.. 1 s. 104. 0,270. 324,9. +4. 89. 58. 74. +2,5. Pluie.
.. 4 s. 105. 0,267. 324,8. +3. 93,2. 67. 75. ..... Nuages épais.
.. 10 s. 103. 0,274. 325. +2,5. 99. 84. 81. ..... Bleu.
4 9 m. 100. 0,281. 324,3. +1,5. 88,5. 56. 67. +1,8. Bleu, soleil.
.. 1 s. 99. 0,284. 324,3. +6,5. 85. 49. 74. ..... Bleu; il se forme des nuagesau Nord.
.. 6 s. 103,5. 0,272. 324,1. +5. 96. 72,5. 81. ..... Couvert.
. 10 s. 105. 0,267. 324,9. +4,5. 93. 65,4. 79. ..... Pluie, tempête.
5 8 m. 99,5. 0,282. 327,8. +0,5. 88. 55. 64. —0,8. Bleu, à travers des nuages,tempête.
.. 1 s. ..... ...... 328,3. +3. 70. 34,5. 57. —0,5. Bleu, nuag. élev. peu de vent.
.. 4 s. 103,5. ...... 328,3. +2. 72. 36. 58. —0,2. Azuré, pas de vent.
.. 8 s. 103. 0,272. 327,8. —1,5. 92. 63. 67. +1. Bleu, vapeurs vers l’Ouest.
6 9 m. 104. 0,270. 327,2. —2,3. 83. 46,2. 59. ..... Couv. mais très-transpar.
.. 6 s. ..... ...... 326,9. +1,5. 72. 36. 56. +0,8. Nuages épais, vent.
|199|
Suite de FÉVRIER 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
.. 8 s. 106. 0,264. 327,2. +1,3. 71. 35. 55. ..... Tempête, pluie.
7 9 m. 105. 0,267. 328,8. +2. 83. 46,2. 67. +0,5. Un peu de neige, le bleu pa-roît à travers les nuages.
8 3 s. 107. 0,261. 325,2. +4. 88. 55. 73. —5,3. Tempête avec pluie.
9 8 m. 107. 0,261. 324,1. +3. 87. 52,5. 70. —8. Tempête avec de la neige. [à3 h. à Berchtoldsgaden,E. + 1,2].
10 7 s. 107. 0,261. 326. +1,5. 98. 80. 74. ±0. Couvert.
11 3 s. ..... 0,262. 326,2. +4. 85. 49. 71. +0,8 Couvert, mais bleu à traversles nuages.
.. 10 s. 106,5. 0,262. 326,5. +2. 85,5. 50. 67. ..... Couvert.
12 4 s. 108. 0,259. 326,8. +6. 92. 63. 82. ±0. Pluie.
13 12 m. 102,5. 0,272. 326,5. +5,5. 88. 55. 75. +1,2. Azuré, soleil.
.. 5 s. ..... ...... 326,2. +5. 90. 59. 79. ..... Azuré; très-transparent.
.. 10 s. 104. 0,270. 326,2. +2. 98. 80. 76. +1,6. Nuages épais.
14 9 m. 106 \( \frac{1}{2} \). 0,262. 327,7. +3. 88,5. 56. 70. ..... Encore plus couvert.
.. 5 s. 103,5. 0,272. 327,2. +3,5. 83. 46,2. 67. +1,5. Tout bleu, soleil.
15 9 m. 99,5. 0,282. 325,1. —0,5. 88. 55. 64. +3,5. Gelée, azuré, très-beau,très-transparent.
.. 3\( \frac{1}{2} \) s. ..... ...... 323,9. +5. 81. 44. 68. ..... Azuré.
.. 10 s. ..... ...... 323,7. +1,5. 82. 44. 64. ..... Idem.
16 12 m. ..... ...... 322,3. +7,5. 70. 34,4. 65. +1. Tout bleu. Force du sol. 7°.
.. 7 s. 99. 0,284. 321,7. +6. 88. 55. 77. ..... Azuré.
17 9 m. 99. 0,284. 320,5. +2,5. 84. 47. 67. ..... Quelques nuages très-élevés,bleu.
.. 7 s. 98,5. 0,285. 317,7. +4. 98. 80. 81. +0,5. Tout couvert, vent.
18 9 m. 97. 0,290. 318,8. +1,5. 97,4. 75. 74. ±2,8. Dégèl, brouil. très-épais.
.. 12 s. 98. 0,287. 318,9. +1. 99. 88. 76. ..... Un peu de pluie, vapeurs.
19 12 m. 103,5. 0,272. 317,2. ±0. 93. 66. 70. +1,2. Couvert, neige.
20 9 m. 103. 0,274. 318,1. —0,2. 86,4. 51. 62. ..... Couvert.
.. 11 s. 105,5. 0,265. 318,3. —3,5. 98, 80. 67. +0,4. Neige abondante.
21 9 m. 103. 0,274. 319,2. —1,5. 87. 52. 63. +3,2. Couvert, mais le bleu paroîtentre les nuages.
.. 7 s. ..... ...... 320,7. —2. 92. 63. 66. ..... Les nuages se dissipent.
22 2 s. 101. 0,278. 319,8. +1. 79. 42. 62. ..... Bleu, soleil.
.. 7 s. ..... ...... 318. —1. 91. 60,5. 67. +1. Tout couvert.
23 2 s. 103. 0,274. 322,9. +3. 89. 57. 72. +3. Neige abondante.
24 1 s. ..... ...... 325. +5. 81,5. 45. 68. ..... Dégèle, azuré.
.. 3 s. 107. 0,261. 325,3. +5,5. 74. 38. 64. +2,5. Azuré.
25 4 s. ..... ...... 320,8 +8. 77. 41. 72. +4. Dégèl, bleu.
.. 11 s. 107 \( \frac{1}{2} \). 0,260. 321,2. +4. 79. 42,7. 66. ..... Couvert.
26 8 s. 106. 0,264. 323,2. +3. 87,5. 54. 70. ±0. Dégèl, moins couvert.
27 3 s. ..... ...... 325,2. +4,5. 79. 42,7. 67. +1. Tempête, un peu de neige,bleu à travers les nuages.
.. 10 s. 106. 0,264. 325,8. ±0. 86,4. 52. 65. ..... Azuré.
28 6 s. 107. 0,261. 325,9. +3. 79. 42,7. 64. +1,5. Nuages épars.

|200|
MARS 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
1 10 m. 105. 0,267. 326,2. +2. 65. 30. 51. +2. Azuré, infiniment transpar.
2 10 s. 104. 0,270. 326,9. +2. 83. 46,2. 66. +3. Azuré, égalem. transpar.
3 8 m. ..... ...... 326,8. +4,7. 80. 43,6. 69. +1. Azuré.
.. 3 s. 101. 0,278. 326,7. +8. 70. 34,5. 65. ..... Idem.
4 9 m. 103. 0,274. 327,1. +2,5. 79. 42,7. 63. +0,3. Quelques nuages très-élevés
.. 7 s. 104,5. 0,268. 326,8. +3. 88. 55. 73. ..... Un peu couvert.
5 10 s. 103,5. 0,272. 324,7. +6. 76. 40. 67. +1,5. Nuages obscurs, vapeurs.
6 1 s. 103. 0,274. 324,1. +8. 90. 59. 84. ..... Un peu de brouillard, très-transparent.
7 3 s. ..... ...... 323,1. +9. 80. 43,6. 77. —1. Pl. très-fine, pas transpar.
.. 8 s. 105. 0,267. 323,2. +6,3. 95. 69,7. 87. ..... Couvert, nuages épais.
8 12 m. 105,5. 0,266. 322,9. +11. 83. 46,2. 86. ..... Couvert.
9 9 m. 105. 0,267. 323,7. +4. 95. 66,7. 80. +1,8. Bleu, mais vapeurs.
10 12 m. 105. 0,267. 321,1. +10. 74. 38. 74. +0,5. Bleu, mais quelques nuagesclairs.
.. 9 s. 106. 0,264. 320,7. +6. 80. 43,6. 71. ..... Couvert, pluie très-fine.
11 11 m. ..... ...... 318. +12,3 68. 33. 73. ..... Idem. vent.
.. 1 s. 106. 0,264. 317,2. +11. 70. 34,4. 67. ..... Idem.
.. 3 s. ..... ...... 316,8. +12. 74. 38. 68. ±0. Orage lointain, couvert.
.. 5 s. ..... ...... 316,3. +12. 73. 37. 67. ±0. Nuages très-noirs, vent.
.. 6 s. ..... ...... 316,1. +9,2. 82. 45,6. 80. ±0. Pluie odoriférante.
.. 10 s. 107,5. 0,260. 317,2. +3. 99. 84,5. 81. ..... Pluie, vent.
12 9 m. ..... ...... 320,7. +0,3. 99. 84,5. 72. +4,5. Neige.
.. 5 s. ..... ...... 320,8. +1. 93, 65,4. 70. —8. Grêle, vent.
.. 9 s. 104,5. 0,268. 320,8. +4,3. 73. 37. 62. ..... Azuré.
13 6 s. 102,5. 0,275. 322. ±0. 84. 47,8. 62. ±0. Azuré.
14 3 s. 105. 0,267. 323,7. +3. 84. 47,8. 68. +1. Un peu couvert.
15 4 s. 103. 0,274. 323,4. +8,5. 72. 36. 64. +1,5. Azuré.
16 10 s. 104. 0,270. 319. +5. 80. 43,6. 69. ..... Des nuages se forment.
17 12 m. 103. 0,274. 314,7. +13,5 70. 34,5. 78. +0,8. Azuré.
.. 7 s. 105. 0,267. 315,2. +5. 99. 84,5. 85. ..... Pluie abondante.
18 9 m. ..... ...... 314,1. +2. 98. 80. 76. +1. Neige.
.. 10 m. ..... ...... 313,6. +6. 86. 50,8. 77. ..... Les nuages se dissipent.
.. 3 s. 104. 0,270. 312,8. +5. 83. 46,2. 72. ..... Assez clair.
.. 8 s. ..... ...... 311,6. +5. 83. 46,2. 72. ..... Nuages épais.
19 8 m. ..... ...... 314. +5. 87. 52,5. 75. ..... Idem.
.. 6 s. 103. 0,274. 313,9. +5. 94. 67. 79. +1,5. Couvert, nuages très-bas.
20 5 s. 105. 0,267. 315,5. +6. 86. 50,8. 75. ±0. Plus couvert.
21 8 m. 104,5. 0,268. 316,2. +5. 85. 49. 73. +0,5. Brouil. nuages épais et bas.
22 1 m. 105. 0,267. 316,8. +4,5. 90. 59. 76. ±0. Couvert, nuages très bas.
23 12 m. ..... ...... 321. +5. 90, 59. 77. —1,5. Neige à gros floc. mais peu.
.. 10 s. 104,5. 0,268. 321,8. +5. 87. 52,5. 75. ..... Brouillard.
24 10 s. 105. 0,267. 322,3. +4. 82. 45,6. 68. ±0. Couvert, nuages très-bas.
25 12 s. 103. 0,274. 320,8. +1. 90. 59. 70. +1. Tout azuré.
26 9 m. ..... ...... 320. —1. 98. 80. 71. +2,8. Brouillard épais.
.. 11 s. 102,5. 0,275. 318,2. +4. 78. 41,8. 66. ..... Azuré, vent.
27 10 s. 107. 0,261. 318,2. +3. 97. 74. 78. +3. Neige, pluie, vent.
28 7 s. 105,5. 0,265. 318,2. +3. 99. 83. 81. +1,8. Un peu de neige qui fond entombant.
29 9 m. ..... ...... ..... ..... ..... ..... ..... —8. Grêle et neige mêlées.
|201|
Suite de MARS 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
.. 3 s. 104. 0,270. 317,1. +5. 75. 39. 63. ..... Les nuages se dissolvent, leciel devient azuré.
.. 10 s. ..... ...... 317, +3. 85. 49. 69. ..... Tout couvert. Neige.
.. 11 s. 108. 0,259, 317,1. +2. 99. 84,5. 79. +0,5. Couvert, neige abondante.
30 11 m. ..... ...... ..... +3,2. ..... ..... ...... —1.2. Grêle et neige.
31 10 s. 107. 0,261. 317,7. +5. 88. 55. 76. ..... Nuages épais.

AVRIL 1798.
JOURS. Heures. Eudio-mètre. Oxigèneévalué enmillièmespar un cal-cul d’ap-proxima-tion. Baromè-tre. Thermo-mètre. Humidité apparent.d’après Humiditéréelle d’a-près l’hy-grom. de Saussure,corrigépar latempérat. Electro-mètre. ÉTAT DU CIEL.
l’hyg. de Saussure. l’hyg. de Deluc.
1 11 s. 106. 0,264. 321,3. +4. 87. 52,5. 73. +1. Nuages épais.
2 11 m. ..... ...... 322. +5. 68. 33. 58. ..... Moins couvert.
.. 3 s. ..... ...... 321,4. +3. 68. 33. 56. +2. Azuré.
.. 11 s. 104. 0,270. 321. +1. 68. 33. 51. ..... Azuré.
3 10 m. 102. 0,276. 320,7. +7. 65. 29. 58. +1,8. Azuré, vent très-transpar.
4 10 m. 104,5. 0,269. 320,2. +7. 78. 41,8. 71. ±0. Couv. orageux. Nuages très-bas.
.. 9 s. ..... ...... 320,7. +8. 83. 98,5. 79. ±0. Idem.
5 8 m. ..... ...... 320,7. +10. 78. 41,8. 78. ..... Azuré, vent.
.. 12 m. ..... ...... ..... +17. 63. 29. 75. +1. Azuré.
.. 10 s. 103. 0,274. 320,8. +9,5. 79. 42,7. 80. ..... Azuré.
6 9 m. ..... ...... 321,7. +18. 69. 34. 85. ±0. Azuré; force du soleil àmidi, 4°.
.. 10 s. 103. 0,274. 323,5. +9. 79. 42,7. 77. ..... Azuré.
7 9 m. 103. 0,274. 324,5. +13. 76. 40. 69. ±0. Azuré.
9 10 m. ..... ...... 320. +14. 75. 39. 85. ..... Azuré, avec quelques nuag.
.. 4 s. ..... ...... 319,3. +16. 67. 93,7. 77. ..... Plus couvert.
.. 5 s. ..... ...... 319,1. +13. 79. 42,7. 85. ..... Couvert
.. 10 s. ..... ...... 320,5. +8. 91. 60,5. 84. ..... Très-couvert.
10 9 m. ..... ...... 320,1. +8. 86. 50,8. 81. ..... Idem.
.. 4 s. 106. 0,264. 320,1. +8. 79. 42,7. 75. ..... Moins couvert.
.. 10 s. 105. 0,267. 320,5. +1. 90. 59. 70. ..... Azuré.
11 9 m. 105. 0,267. 320,7. +2,5. 82. 45,6. 69. ..... Idem.
.. 3 s. ..... ...... 320,5. +1. 67. 32. 53. ..... Idem.
12 11 m. 103. 0,274. 319,3. +9. 48. 19. 46,8. ..... Azuré, vent.
13 6 s. ..... ...... 319,1. +6,2. 65. 30. 57. ..... Idem.
14 7 m. 102. 0,276. 318. +2. 91. 60,5. 71. ..... Id. Fonte de neige dans les Hautes-Alpes.
16 8 m. 102. 0,276. 316,2. +9. 79. 42,7. 76. ..... Idem.
.. 2 s. ..... ...... 314,8. +17. 56. 24. 69. ..... Idem.
.. 8 s. ..... ...... 314,6. +9. 78. 42. 75. ..... Idem.
.. 10 s. ..... ...... 314,2. +8. 78. 42. 72. ..... Idem.
17 10 m. 101,5. 0,277. 313,6. +14,2 68. 33. 76. ..... Idem.