Digitale Ausgabe

Download
TEI-XML (Ansicht)
Text (Ansicht)
Text normalisiert (Ansicht)
Ansicht
Textgröße
Originalzeilenfall ein/aus
Zeichen original/normiert
Zitierempfehlung

Alexander von Humboldt: „Copie d’une lettre adressée à MM. les professeurs administrateurs du muséum d’histoire naturelle“, in: ders., Sämtliche Schriften digital, herausgegeben von Oliver Lubrich und Thomas Nehrlich, Universität Bern 2021. URL: <https://humboldt.unibe.ch/text/1851-M_de_Humboldt-2-neu> [abgerufen am 02.03.2024].

URL und Versionierung
Permalink:
https://humboldt.unibe.ch/text/1851-M_de_Humboldt-2-neu
Die Versionsgeschichte zu diesem Text finden Sie auf github.
Titel Copie d’une lettre adressée à MM. les professeurs administrateurs du muséum d’histoire naturelle
Jahr 1851
Ort Paris
Nachweis
in: Le moniteur universel 280 (7. Oktober 1851), S. 2626.
Sprache Französisch
Typografischer Befund Antiqua; Spaltensatz; Auszeichnung: Kursivierung, Kapitälchen.
Identifikation
Textnummer Druckausgabe: VII.17
Dateiname: 1851-M_de_Humboldt-2-neu
Statistiken
Seitenanzahl: 1
Zeichenanzahl: 2516

Weitere Fassungen
M. de Humboldt et M. Bonpland. – Lettre adressée par le premier aux professeurs-administrateurs du muséum d’histoire naturelle (Paris, 1851, Französisch)
Copie d’une lettre adressée à MM. les professeurs administrateurs du muséum d’histoire naturelle (Paris, 1851, Französisch)
[M. de Humboldt et M. Bonpland. – Lettre adressée par le premier aux professeurs-administrateurs du muséum d’histoire naturelle] (Paris, 1851, Französisch)
|2626|

Copie d’une lettre adressée à MM. les professeursadministrateurs du muséum d’histoire naturelle.

Messieurs et très-illustres confrères, La caisse que j’ai l’honneur de vous adresser et de re-commander à votre bienveillante sollicitude renferme tousles manuscrits originaux relatifs à la botanique descriptiveet à la géographie des plantes tracés, presque jour par jour,sur les lieux, pendant le voyage que j’ai fait conjointementavec mon excellent ami M. Aimé Bonpland, pendant les an-nées 1799 à 1804. Quoiqu’une partie de ces manuscrits, quiont servi de base aux Nova Genera et Spec. Plantarum rédigésavec un si admirable soin, après le départ de M. Bonpland,par M. Kunth, soit de ma main, je dois regarder le toutcomme la propriété de M. Bonpland. Près d’un quart desplantes décrites a été collecté de ma main quelquefois dansdes circonstances bien pénibles; près de quatre cents dessinsavaient été faits par moi au crayon et à la plume sur leslieux mêmes: mais le principal, je dois dire le véritablemérite des travaux botaniques faits pendant le cours de l’ex-pédition, n’appartient pas à moi, mais au zèle courageux deM. Bonpland. Les manuscrits que mon ami avait eu la gé-nérosité de me confier, au moment de son départ, pour fa-ciliter nos publications, sont restés entre les mains deM. Kunth jusqu’à sa mort si précoce. C’est à M. Bonplandà disposer de nos manuscrits restés en Europe; mais je suissûr que je remplis ses intentions en appelant à la constanteamitié dont vous m’avez honoré, messieurs, et en vous de-mandant la grâce de conserver le dépôt que je vous adresseaujourd’hui dans le trésor scientifique des manuscrits dujardin des plantes. L’année même de mon retour en Europe,j’ai osé vous offrir les doubles de mes collections en her-biers. C’est à la bienveillance de vos illustres prédécesseursque je dois le décret impérial qui, alors, a constaté ce faibledon, témoignage de ma vive et constante reconnaissancepour votre noble patrie. Le décret a été publié dans leMoniteur officiel. Il serait glorieux pour le nom de M. Bon-pland et pour le mien que le dépôt des manuscrits du voyageaux régions équinoxiales puisse rester au muséum d’histoirenaturelle, dans le jardin des plantes, auquel se rattachentmes plus doux souvenirs. Daignez agréer, messieurs et très-honorés confrères, l’hom-mage du respectueux dévouement d’un vieillard laborieux,quoique plus qu’octogénaire.

Alexandre de Humboldt, De l’Institut de France.