Digitale Ausgabe

Download
TEI-XML (Ansicht)
Text (Ansicht)
Text normalisiert (Ansicht)
Ansicht
Textgröße
Originalzeilenfall ein/aus
Zeichen original/normiert
Zitierempfehlung

Alexander von Humboldt: „Sur la différence de niveau de la mer Caspienne et de la mer Noire“, in: ders., Sämtliche Schriften digital, herausgegeben von Oliver Lubrich und Thomas Nehrlich, Universität Bern 2021. URL: <https://humboldt.unibe.ch/text/1837-Sur_la_difference-1-neu> [abgerufen am 05.02.2023].

URL und Versionierung
Permalink:
https://humboldt.unibe.ch/text/1837-Sur_la_difference-1-neu
Die Versionsgeschichte zu diesem Text finden Sie auf github.
Titel Sur la différence de niveau de la mer Caspienne et de la mer Noire
Jahr 1837
Ort Paris
Nachweis
in: Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences 5:2 (1837), S. 915–916.
Sprache Französisch
Schriftart Antiqua
Identifikation
Textnummer Druckausgabe: V.62
Dateiname: 1837-Sur_la_difference-1-neu
Statistiken
Seitenanzahl: 2
Zeichenanzahl: 1754

Weitere Fassungen
Sur la différence de niveau de la mer Caspienne et de la mer Noire (Paris, 1837, Französisch)
Différence de niveau entre la mer Caspienne et la mer Noire (Paris, 1838, Französisch)
Sur la différence du niveau de la mer Caspienne et de la mer Noire (Paris, 1838, Französisch)
|915|

Sur la différence de niveau de la mer Caspienne etde la mer Noire.

Ce qui suit est la traduction littérale d’une note imprimée en allemand,que M. de Humboldt a adressée à M. Arago.

«Le nivellement trigonométrique entrepris entre les deux mers parordre de l’empereur Nicolas est actuellement terminé, et d’après unelettre du célèbre astronome conseiller d’état de Struve à M. de Humboldt(Dorpat, 1er décembre), nous pouvons communiquer les importants ré-sultats qui suivent: «Nos voyageurs, G. de Fuss, Sabler et Sawitsch, ont»heureusement achevé, le 23 octobre, leur pénible travail. J’en ai reçu»aussitôt la nouvelle ainsi qu’une copie de leur journal, adressée (le»31 octobre, nouveau style) de Tschernoi-Rynok, dans le voisinage de»la station Kolpitschja (sur la route de Kisljar à Astrakan). La marche |916| »rapide de l’opération a rendu impossible d’en finir en même temps avec»les calculs. Cependant nos voyageurs ont achevé pour toute l’opérationun calcul préparatoire, et ont été à même de faire connaître immédiate-ment, et avec une grande approximation, ce résultat général: »La mer Caspienne est en effet considérablement plus basse que la merNoire, et cela de 101,2 pieds de Russie, ou de 94,9 pieds de Paris. »Cette valeur provisoire ne peut pas être en erreur de plus de cinq pieds.Ainsi se trouve décidée la question importante dans sa partie principale, etle fait de la dépression de la mer Caspienne est établi d’une manière incon-testable. Vous recevrez bientôt dans le Bulletin Scientifique de l’Académiede Pétersbourg, une relation plus circonstanciée. Je puis aussi vous donnerl’agréable nouvelle, qu’après un voyage de cinq ans en Sibérie, l’astro-nome Fedorow est depuis quelques semaines de retour auprès de nous.»